Après la Cité interdite, nous nous propulsons en 20 mns de taxi, dans le quartier du Palais d'été.

Avant toute chose, nous nous tapons un petit " graillou " dans un restaurant populaire.


0016


J'entrevois déjà la possibilité de rentrer en Corée avec un kilo de plus sur chaque fesse...

Beijing_Lunar_New_Year_2009_179

Essais comparatifs :

Laquelle est la meilleure :
Tsingtao ou bière locale ?

Beijing_Lunar_New_Year_2009_182

Rigolade avec notre guide, que nous surnommons l'encyclopedia Universalis


Beijing_Lunar_New_Year_2009_187


Après les agapes pékinoises, nous nous rendons au Palais d'été.

Perso, j'ai eu un gros coup de coeur pour cet endroit.
Le summum du romantisme chinois. Pur et tranquille.


Palais d'été en hiver

File:Summer Palace Panorama.jpg


Comme son nom l'indique le Palais d'été était la résidence estivale des Empereurs.
Ainsi, le Sieur Empereur ne faisait que 2 voyages extra Cité Interdite par an.
Un pour y aller, un pour en revenir.


Un couloir en bois de 700 m de long traverse le Palais.
Le plus long du monde.


File:Longcorridor.jpg


Le pont aux 17 arches


File:Bridge17span.jpg


La colline de la longevité et la tour de l'encens bouddhiste


File:100 0410.JPG


Le lac Kunming d'une fenêtre


Beijing_Lunar_New_Year_2009_235


Le lac Kunming


Beijing_Lunar_New_Year_2009_208


Le bateau de marbre


Beijing_Lunar_New_Year_2009_272



Au hazard des chemins...


Beijing_Lunar_New_Year_2009_204


Beijing_Lunar_New_Year_2009_239


Beijing_Lunar_New_Year_2009_279


Beijing_Lunar_New_Year_2009_261


Beijing_Lunar_New_Year_2009_276


Beijing_Lunar_New_Year_2009_249



Apres le Palais d'été, allez zou, la cérémonie du thé.
Pour se faire, nous allons dans un salon qu'affectionne tout particulierement la Reine Elisabeth d'angleterre.
Qui, comme tout bon anglais, s'y connait un peu
en matière de thé.

Les lieux s'appelent " Doctor tea "

A ce sujet, ouvrez bien les quinquets au message qui va suivre :
La cérémonie du thé, c'est GRATUIT !
Que vous achetiez (ou pas) le thé qu'on vous propose à la fin, que vous soyez dans un salon chic ou " shabby " comme diraient les anglais, c'est GRATUIT !
Nos amis se sont fait avoir. Et lourdement.
Dans un autre salon, tout était gratuit jusqu'au moment ou on leur a presenté une note de 100 dollards USD à chacun (un salaire à Pékin).
Cris et menaces des 2 bords, ils ont fini par sortir la carte bleue.



Doctor tea


Beijing_Lunar_New_Year_2009_299



Beijing_Lunar_New_Year_2009_300


Beijing_Lunar_New_Year_2009_308


Beijing_Lunar_New_Year_2009_313


On nous apprend à le boire avec distinction. C'est à dire en faisant un bruit d'aspirateur. (un gros).
Je n'y arrive pas et je crachouille dans mon mini-bol.
James, lui y arrive très bien.


Beijing_Lunar_New_Year_2009_311


Nous achetons du thé aux lytchees, une
specialité de la région.

gif_animaux_019


Nous nous dirigeons vers Wanfujing, en chemin, coup d'oeil au nouvel opéra de Pékin.



Beijing_Lunar_New_Year_2009_178


Et au village olympique.


Beijing_Lunar_New_Year_2009_292

Mais non James n'a pas pris 10 kgs.
C'est juste qu'il a 2 blousons l'un sur l'autre.

La piscine olympique, the water cube.


Beijing_Lunar_New_Year_2009_294


Le fameux nid d'oiseau


Beijing_Lunar_New_Year_2009_295



Nous sommes effarés par les pétards et les feux d'artifices qui surgissent de partout et zébrent le ciel de couleurs.
En fait ils ont commencé depuis le matin et ne font que s'intensifier.
Ce qui est vraiment etonnant c'est leur nombre.
Les chinois ont inventé le feux d'artifice et c'est pas pour rien !

On arrive à Wanfujing, cette grande avenue piétonne spécialisée dans le commerce de luxe.

Au cas ou on serait en manque de Zara et de Nina Ricci.



Beijing_Lunar_New_Year_2009_319


Beijing_Lunar_New_Year_2009_318


Beijing_Lunar_New_Year_2009_316

On regarde les prix des étiquettes et on a l'impression d'etre revenus en Europe...

Nous ne verrons pas les fameux stands de brochettes de scorpions et de cigales qui ont fait la renommée d'une rue perpendiculaire à Wanfujing.
Que ceux que ca choque se rappelle que pendant les années 60, beaucoup de chinois mourraient encore de faim. Ils auraient ete bien contents d'avoir cet exotisme au menu du jour.

Les vendeurs de ces stands sont parti rejoindre leurs familles dans tout le reste du pays.

0024

Car ce soir est un grand soir, et oui c'est Nouvel an chez les chinois.


Et, sonnez haut-bois, resonnez musettes, nous réveillonnons
!!!


texte_nouvel_an2